Browse By

Le Brexit pour un possible report de plus

Le souhait du gain de son indépendance par le Royaume Uni vis-à-vis de l’Union Européenne, plus communément connu sous le nom de Brexit, fait actuellement parler de lui depuis quelques années. Ayant du supposément commencer cette année, cela ne s’est pas encore concrétisé en raison de la question de l’accord.

Présentation du Brexit

Il y a quelques années de cela, un référendum a permis d’aboutir à la décision que le Royaume-Uni souhaiterait quitter l’Union Européenne, et depuis cela, différentes démarches ont été mis en marche en vue d’une telle action. En outre, ce n’est pas quelque chose qu’on ne peut pas faire sans qu’il n’y ait de répercussions négatives, et ainsi, le jour de l’annonce du Brexit, on a vu de grands mouvements sur le marché boursiers en défaveur de la monnaie britannique.

Quitter l’Union Européenne inclurait aussi le fait de perdre un grand nombre d’avantages pour ce qui est des interactions avec les pays membres de cette union. Le Royaume Uni viendrait aussi à perdre l’accès aux différentes conventions qui sont mis en place pour les pays de l’Union, dont celles tournées vers les domaines comme la recherche ou l’éducation. Ainsi, depuis l’annonce du Brexit, différentes mesures sont prises afin de trouver la meilleure alternative possible pour la sortie du pays de l’UE.

Un Brexit avec ou sans deal ?

Le fait que la Grande Bretagne quitte l’Union Européenne se négocie de manière à ce que certaines conditions puissent être respectées, et on parle ici de relations commerciales avec les différents pays de l’Union. Pourtant, beaucoup tendent à croire qu’un Brexit ne pourra se faire autrement qu’avec un no deal, soit sans un contrat qui soit bénéfique de manière équitable aux deux côtés. Le Brexit est essentiellement néfaste pour les britanniques, dans la mesure où il peut déboucher sur une fin des relations commerciales entre le pays et le reste de l’union européenne.

Les négociations sont ainsi menées de manière à trouver une entente qui puisse être la plus avantageuse sur ce plan. Pourtant, de nombreuses personnes se sont attelées à la tâche, dont Theresa May, sans parvenir à aboutir à un résultat raisonnable. Dans le cas de figure où le pays ne parvient pas à se trouver une solution viable, ce sera à l’Union Européenne de trancher pour une date pour la mise en œuvre du Brexit.

Une victoire temporaire contre le no deal

Des élections qui ont été récemment tenues ont permis de repousser le dépôt d’un Brexit No Deal pour ce 31 Octobre, et la motion sera encore repoussée pour le 31 janvier de l’année prochaine. C’est une petite période de répit que les opposants d’un no deal pourront utiliser pour trouver une manière de gérer ce problème de manière à ce que les impacts ne soient pas trop importants sur la vie en Grande Bretagne. En outre, le Brexit qui n’a pas encore été concrétisé a déjà eu ses conséquences sur le pays, comme le fait que certains opérateurs économiques aient décidé de se délocaliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.